Blogpost Fusie 2

Fusion, rachat, réseau : comment faire fonctionner votre établissement efficacement au sein d’un groupe ?

De nombreux établissements de soins de santé unissent leurs forces par le biais de fusions, de rachats et de groupements. Objectif : continuer à offrir des soins de qualité, dans une structure rentable. Lorsque votre établissement (disons une maison de repos) intègre un groupe géré de manière centralisée, vous êtes néanmoins aussi confronté à de nouveaux défis. Comment les relever ?


À l’issue de la Seconde Guerre mondiale, la plupart des Belges connaissent un « âge d’or » pendant trente ans, grâce à une augmentation générale de la prospérité. Le gouvernement met alors en place un filet de protection sociale et élargit le paysage des soins de santé. Le nombre de maisons de repos augmente ainsi de façon spectaculaire en raison du vieillissement de la population, tandis que les soins informels à domicile diminuent fortement (notamment parce qu’un nombre accru de femmes travaillent en dehors du foyer). Au milieu des années 1970, la crise économique nous sort toutefois de cette situation onirique, comme l’indique cette étude de la KU Leuven.

Vanaf midden jaren tachtig sluiten intramurale zorginstellingen samenwerkingsakkoorden af. Door fusies versterken ze hun regionale positie in de zorg en gaan ze efficiënter te werk.

À partir des années 1980, les soins de santé se rationalisent. Le gouvernement fédéral restructure notamment les hôpitaux, en réduisant le nombre de lits par hôpital et en accélérant le flux des patients.

Dans le même temps, le nombre d’initiatives commerciales augmente. Le mode d’apparition de grands groupes, par exemple dans le domaine des soins aux personnes âgées, est particulièrement remarquable. De grandes sociétés d’investissement cotées en bourse louent des locaux à de grands groupes d’opérateurs commerciaux. On constate cependant aussi l’émergence de groupements dans le secteur privé à but non lucratif, principalement d’inspiration chrétienne, comme le souligne ce rapport de recherche. Ces groupements présentent des avantages, mais comportent aussi des défis.

Blogpost Fusie 3

À quels défis les groupements sont-ils confrontés ?

Pour les établissements de santé qui restent indépendants, sans fusion ni rachat, les services d’appui pèsent plus lourd que lorsqu’ils peuvent être répartis sur plusieurs établissements. Le principal défi pour les institutions indépendantes est donc de savoir comment maintenir leurs services à un prix abordable.

Passez nous rendre visite

et découvrez nos solutions ! Nous serons ravis de vous présenter nos solutions dans le contexte d’une démonstration dans nos bureaux d’Aalter et de Namur, tous deux faciles d’accès.

Les groupements résolvent ce problème en fusionnant, par le biais de fusions et d’acquisitions dans le secteur des soins. Mais lorsqu’ils centralisent leur gestion, comme c’est le cas pour les maisons de repos, ils sont souvent confrontés à un nouveau défi : comment s’assurer que les gestionnaires locaux des différents établissements continuent à prendre suffisamment de responsabilités ? Et quel rôle clé la technologie joue-t-elle dans ce contexte ?

Tracktrace management

La clé de la réussite ? La connectivité !

Pour qu’un groupement fonctionne correctement, il est essentiel qu’un établissement de soins reste connecté aux autres de manière optimale. Un bel exemple est celui du groupe de maisons de repos GVO, fruit d’une collaboration entre dix maisons de repos réparties à travers toute la Flandre occidentale. Tous les établissements de GVO sont reliés via la même plateforme LynX® Connect et via les mêmes réseaux. Même les quelque 160 résidences-services bénéficient d’une connexion fluide avec les maisons de repos de GVO grâce à LynX® Home.

La connectivité n’est pas seulement importante pour une communication optimale. Elle permet également de concevoir et de gérer les outils IT d’appui de manière centralisée, tout en les déployant et les utilisant à l’échelle locale.

L’avantage ? Dans le passé, le gestionnaire d’un établissement de soins devait toujours chercher des solutions au niveau local, des couches à l’informatique. Lorsqu’une maison de repos jouit d’une bonne connexion avec les autres établissements à l’issue d’une fusion ou d’un rachat, ces recherches locales ne sont plus nécessaires et l’établissement peut se concentrer sur les tâches essentielles.

Plus de nouvelles ?

Ensuite, inscrivez-vous à notre newsletter. Nous vous enverrons chaque mois dans votre boîte aux lettres un aperçu de nos actualités, des expériences de nos clients et des articles de notre blog !

Centralisation de la téléphonie : seulement un début

La téléphonie est un bel exemple de service qui peut être centralisé. Si vous optez pour un seul central téléphonique virtuel pour l’ensemble des établissements, vous pouvez vous connecter sur n’importe quel téléphone dans n’importe quel bâtiment de l’organisation et prendre des appels depuis ce poste. En fin de compte, vous pouvez centraliser presque toute la technologie IT et la mettre à disposition localement.

Blogpost Fusie 1

Toutes les solutions IT ne sont évidemment pas transposables aussi facilement à l’échelle locale. Vous ne pouvez par exemple pas mettre en œuvre exactement le même outil d’enregistrement des actes médicaux pour chaque type d’établissement à la suite d’une fusion, acquisition ou collaboration. Cela n’est toutefois pas nécessaire : en déployant des solutions IT au niveau local via une plateforme telle que LynX® Connect, vous pouvez adapter les outils disponibles aux besoins locaux de chaque institution.

Opter pour plus d’efficacité ?

Vous travaillez dans un établissement de soins de santé, comme une maison de repos, et vous avez rejoint un groupement à l’issue d’une fusion ou d’un rachat ? Vous voudriez renforcer la connectivité au sein du groupe afin de concevoir et de déployer des services d’appui de manière plus efficace et centralisée ? Contactez votre Account Manager à info@25-8.eu ou au +32 (0)50 28 98 10. Nous étudierons ensemble les possibilités.

Écrit par
Francis Meulemeester