News - 25-8 - Comment la technologie peut-elle rendre les soins de santé plus abordable?

Make happy users

Comment la technologie peut-elle rendre les soins de santé plus abordable?

Dans plusieurs domaines des soins de santé, les prix sont en pleine augmentation, ou ils le seront dans les prochaines années. Les autorités flamandes et fédérales offrent d’ailleurs un soutien financier à différents niveaux. La technologie peut aider à garantir des prix abordables pour les soins de santé. Avant de trouver des solutions concrètes, il convient de répondre à une question : à quelles exigences nos institutions de santé sont-elles confrontées à l’heure actuelle et quel est leur coût ?

COMBIEN COÛTENT LES SOINS DE SANTÉ ?
Commençons par examiner le cas des maisons de repos. En 2019, un résident payait en moyenne 59,09 € par jour dans une maison de repos flamande, ce qui correspond approximativement à 1800 € par mois, selon l’agence flamande des soins et de la santé. Ce montant est supérieur à celui de la pension minimum légale pour les employés et les indépendants. Le nombre de lits en MRS destiné aux personnes qui requièrent des soins lourds, pour lesquels le gouvernement mobilise des moyens supplémentaires, a augmenté de 3048 en 2017-2018, pour atteindre un total de 46 615 lits. En 1999, il n’y en avait que 17 918.

 

Depuis plusieurs années, les hôpitaux sont confrontés à des marges bénéficiaires réduites. En 2019, le résultat courant cumulé des hôpitaux belges était de 0,48 %, selon l’analyse annuelle du secteur réalisée par Belfius. Les hôpitaux ont donc perçu des revenus trop faibles, car les bénéfices d’aujourd’hui sont nécessaires pour les investissements de demain. De plus, les dépenses augmentent. Au cours des dernières années, le nombre de prestataires de soins de santé a augmenté dans tous les hôpitaux généraux de Belgique : de 64 393 en 2013 à 67 427 en 2019, selon un rapport du SPF santé publique. Cela s’explique par le fait que le nombre d’hospitalisations et donc de patients est en hausse. En outre, nous pensons que les différentes recherches réalisées font augmenter le coût des soins, tout comme la hausse du niveau de confort des chambres d’hôpital ces dernières années. Ensuite, l’année 2020 est arrivée, avec le coronavirus. Non seulement les coûts ont continué d’augmenter, mais les revenus ont également continué à descendre, menaçant ainsi le caractère abordable des soins de santé.

Elderlywomanlookingatherutilitybills.jpg

Selon Samana, qui défend les intérêts des malades chroniques et des auxiliaires de vie au sein de la mutualité chrétienne, nous avons besoin de 1,6 milliard d’euros pour venir à bout de la liste d’attente relative à la santé mentale en Région flamande. Cela ajoute une pression supplémentaire sur le coût des soins, et ce n’est pas nouveau. « Durant des années, nous avons négligé d’investir dans notre pays. Seulement 6 % de notre budget est alloué à la santé mentale. Les traitements psychologiques sont à peine abordables », affirme Koen Lowat, de l’association flamande des psychologues cliniciens.

 

 « La vague de vieillissement atteindra son apogée dans 5 à 10 ans et il sera nécessaire d’adopter une politique solide sur plusieurs fronts », explique Margot Cloet, administratrice déléguée de Zorgnet-Icuro, le groupement des organisations de soins non commerciales dans une interview au journal Het Belang van Limburg, début 2020. « Il sera nécessaire de réaliser des investissements dans le secteur des soins à domicile. Les personnes âgées restent plus longtemps en forme, ils restent donc plus longtemps dans leur maison, mais ils finissent tout de même souvent par être confrontés à l’une ou l’autre maladie chronique, ce qui implique une augmentation du nombre de personnes âgées qui nécessitent des soins à domicile. »

SOUTIEN FINANCIER

Durant l’année exceptionnelle de 2020, les hôpitaux ont pu compter sur un soutien financier supplémentaire de la part du gouvernement fédéral. Selon le premier économiste de Belfius, nous sommes arrivés à un moment charnière, où il devient nécessaire de financer les hôpitaux différemment. Selon De Morgen, il s’agit de l’une des priorités de l’accord de gouvernement fédéral.

 

Afin de continuer à fournir des soins de qualité au nombre grandissant de personnes qui en ont fortement besoin dans les maisons de repos, le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke, a débloqué 20,5 millions d’euros. Grâce à ce montant, les maisons de retraite flamandes pourront engager 340 prestataires de soins supplémentaires. Le ministre Beke plaide également pour un budget santé unifié, ce qui fait craindre aux partenaires sociaux que les personnes qui ont le plus besoin de soins doivent y renoncer.
 

L’accord de gouvernement flamand accorde 270 millions d’euros à la santé mentale, selon cette interview pour VRT NWS. Le gouvernement fédéral a également prévu d’investir 1,2 milliard d’euros par an jusqu’en 2024 : 600 millions pour améliorer les salaires et les conditions de travail, 402 millions pour l’engagement de personnel supplémentaire et 200 millions pour garantir une meilleure accessibilité et un meilleur remboursement et améliorer la collaboration entre les différents niveaux et rendre les soins accessibles à tous.

 

Qu’en est-il de soins à domicile ? Ce secteur a connu une forte expansion, a déclaré Margot Cloet dans le journal Het Belang van Limburg. Toutefois, cette croissance ne devrait pas s’interrompre dans les années à venir, selon l’administratrice déléguée de Zorgnet-Icuro.

FAIRE BAISSER LES PRIX GRÂCE À LA TECHNOLOGIE

Les autorités offrent donc un soutien financier important. Toutefois, la question se pose de savoir si ce sera suffisant. C’est pourquoi les institutions de soins sont contraintes de réaliser des économies. Dans ce cadre, la technologie peut jouer un rôle important. Par exemple, les hôpitaux peuvent réaliser des économies en créant des groupements. Il n’est ainsi plus nécessaire pour chaque hôpital de disposer d’un spécialiste pour tous les domaines.

 

Les systèmes de communication et les centrales d’alarmes sont les éléments les plus classiques dans le cadre d’une centralisation. Cela permet aux institutions de soins d’élaborer un budget commun pour les solutions d’évacuation, de communication et d’alarmes, pour ensuite investir dans une seule plateforme commune, comme LynX® Connect. Cela peut être utile à chaque institution de soins. Pour ce faire, il convient de prendre du recul et d’examiner le fonctionnement de l’organisation. Cela permet de déterminer le budget commun que chacun peut dégager afin d’investir dans la technologie au niveau de l’organisation. S’ils font les bons choix, ils pourront offrir aux patients une qualité de soins équivalente ou meilleure, tout en gardant le même personnel, même si le nombre de patients et l’intensité des soins augmentent. Voici plusieurs exemples qui clarifieront la chose :

LynX_General_Setup.png

PLUS DE TEMPS POUR LES TÂCHES CENTRALES ET POUR LE BIEN-ÊTRE

Il y a peu, nous avons lancé LynX® hello : une solution qui permet aux résidents de maisons de repos de passer des appels vidéo à leur famille ou à leurs amis par le biais de leur télévision sans aucune aide. Les proches peuvent ainsi appeler le résident avec leur smartphone et ce dernier répond à l’aide d’un bracelet. Ensuite, la personne apparaît sur l’écran de la télévision et ils peuvent se voir et se parler. Avec cette technologie, nous avons pour but de rompre l’isolement social des personnes âgées sans créer de nouvelles tâches pour le personnel. L’apprentissage des résidents n’est pas fastidieux. De plus, cette solution augmente à peine le prix journalier, comme vous pouvez le voir ici.


 

DES SOINS EFFICACES LA NUIT POUR PLUS DE PERSONNES

S’ils utilisent les bonnes technologies, les collaborateurs des institutions de soins peuvent réaliser leurs soins de manière plus efficace. Prenons l’exemple d’une maison de repos qui accueille cent résidents. Habituellement, l’équipe de nuit est composée de deux ou trois personnes. Est-il nécessaire d’engager une personne supplémentaire si le nombre de patients augmente ? Pas nécessairement. Si le centre opte pour notre solution, LynX® first, les résidents sont équipés de capteurs portables qui communiquent précisément et discrètement la position du patient à la plateforme de communication et d’alarmes LynX® connect. Si le centre utilise notre plateforme en combinaison avec des capteurs d’autres fabricants, il est possible de transmettre également des informations sur les paramètres vitaux du patient.

Le système LynX® connect prévient les collaborateurs, mais il analyse également les données reçues à l’aide d’une intelligence artificielle, afin de déterminer sile résident se trouve réellement dans une situation grave. Les soignants reçoivent ainsi moins de fausses alarmes et peuvent fournir des soins ou une assistance à un plus grand nombre de résidents sans augmenter la force de travail.

 

UNE ÉVACUATION PLUS EFFICACE EN CAS D’URGENCE

Que se passe-t-il en cas d’alarme incendie dans une institution de soins ? Afin de réagir de manière rapide et efficace, les bonnes personnes doivent recevoir les bonnes informations au bon moment. Dans ce cadre, la technologie intelligente peut être d’une grande aide. Si vous connectez la centrale incendie au système LynX® connect, celui-ci prévient les services de secours, mais également l’institution de soins elle-même. Par exemple, le système d’éclairage LED LynX® lifeline installé dans les chambres et les couloirs permet de guider les personnes vers la bonne sortie de secours en cas d’incendie. Apprenez-en plus sur la manière dont cette technologie permet de mettre en place un système d’évacuation plus efficace.
 

RESTER À LA MAISON PLUS LONGTEMPS EN TOUTE SÉCURITÉ

Et pour les personnes âgées qui ne souhaitent pas quitter leur domicile ? La technologie peut une nouvelle fois apporter un soutien essentiel, tout en conservant les soins de santé abordables. Ainsi, la plateforme LynX® home facilite la communication entre la personne nécessitant des soins, l’auxiliaire de vie et le prestataire de soins par voie numérique.

Dans ce cadre, nous équipons la maison de capteurs. Ceux-ci analysent les schémas de comportement et préviennent immédiatement la famille, les amis et les prestataires de soins concernés.


Il est important d’investir aussi dans la technologie

À l’aide de quelques investissements bien pensés dans la technologie, vous pourrez réduire les dépenses telles que les coûts salariaux, tout en continuant à offrir des soins de qualité. Il est important de ne pas essayer de répondre à chaque demande individuellement, avec une technologie différente. Il est préférable de mettre en place une infrastructure technologique au niveau global de l’organisation qui répond à plusieurs demandes et d’adapter les solutions individuellement pour les résidents. L’objectif principal reste de fournir une meilleure expérience au prestataire de soins, au patient et à son entourage.

 

ASSUREZ L’ACCESSIBILITÉ DE VOS SOINS DE SANTÉ

Si vous souhaitez réduire les dépenses de votre institution de soins afin de maintenir la qualité des soins tout en les rendant abordables et que vous vous demandez quelles possibilités offrent nos solutions, n’hésitez pas à nous contacter. Nous déterminerons ensemble vos besoins et le rôle que peut jouer notre technologie pour vous aider.

Dans plusieurs domaines des soins de santé, les prix sont en pleine augmentation, ou ils le seront dans les...

Partager ce message:

LinkedInGreen.png
LinkedInBlue.png

Comment la technologie peut-elle rendre les soins de santé plus abordable?

Dans plusieurs domaines des soins de santé, les prix sont en pleine augmentation, ou ils le seront dans les prochaines années. Les autorités flamandes et fédérales offrent d’ailleurs un soutien financier à différents niveaux. La technologie peut aider à garantir des prix abordables pour les soins de santé. Avant de trouver des solutions concrètes, il convient de répondre à une question : à quelles exigences nos institutions de santé sont-elles confrontées à l’heure actuelle et quel est leur coût ?

COMBIEN COÛTENT LES SOINS DE SANTÉ ?
Commençons par examiner le cas des maisons de repos. En 2019, un résident payait en moyenne 59,09 € par jour dans une maison de repos flamande, ce qui correspond approximativement à 1800 € par mois, selon l’agence flamande des soins et de la santé. Ce montant est supérieur à celui de la pension minimum légale pour les employés et les indépendants. Le nombre de lits en MRS destiné aux personnes qui requièrent des soins lourds, pour lesquels le gouvernement mobilise des moyens supplémentaires, a augmenté de 3048 en 2017-2018, pour atteindre un total de 46 615 lits. En 1999, il n’y en avait que 17 918.

 

Depuis plusieurs années, les hôpitaux sont confrontés à des marges bénéficiaires réduites. En 2019, le résultat courant cumulé des hôpitaux belges était de 0,48 %, selon l’analyse annuelle du secteur réalisée par Belfius. Les hôpitaux ont donc perçu des revenus trop faibles, car les bénéfices d’aujourd’hui sont nécessaires pour les investissements de demain. De plus, les dépenses augmentent. Au cours des dernières années, le nombre de prestataires de soins de santé a augmenté dans tous les hôpitaux généraux de Belgique : de 64 393 en 2013 à 67 427 en 2019, selon un rapport du SPF santé publique. Cela s’explique par le fait que le nombre d’hospitalisations et donc de patients est en hausse. En outre, nous pensons que les différentes recherches réalisées font augmenter le coût des soins, tout comme la hausse du niveau de confort des chambres d’hôpital ces dernières années. Ensuite, l’année 2020 est arrivée, avec le coronavirus. Non seulement les coûts ont continué d’augmenter, mais les revenus ont également continué à descendre, menaçant ainsi le caractère abordable des soins de santé.

Selon Samana, qui défend les intérêts des malades chroniques et des auxiliaires de vie au sein de la mutualité chrétienne, nous avons besoin de 1,6 milliard d’euros pour venir à bout de la liste d’attente relative à la santé mentale en Région flamande. Cela ajoute une pression supplémentaire sur le coût des soins, et ce n’est pas nouveau. « Durant des années, nous avons négligé d’investir dans notre pays. Seulement 6 % de notre budget est alloué à la santé mentale. Les traitements psychologiques sont à peine abordables », affirme Koen Lowat, de l’association flamande des psychologues cliniciens.

 

 « La vague de vieillissement atteindra son apogée dans 5 à 10 ans et il sera nécessaire d’adopter une politique solide sur plusieurs fronts », explique Margot Cloet, administratrice déléguée de Zorgnet-Icuro, le groupement des organisations de soins non commerciales dans une interview au journal Het Belang van Limburg, début 2020. « Il sera nécessaire de réaliser des investissements dans le secteur des soins à domicile. Les personnes âgées restent plus longtemps en forme, ils restent donc plus longtemps dans leur maison, mais ils finissent tout de même souvent par être confrontés à l’une ou l’autre maladie chronique, ce qui implique une augmentation du nombre de personnes âgées qui nécessitent des soins à domicile. »

Elderlywomanlookingatherutilitybills.jpg

SOUTIEN FINANCIER

Durant l’année exceptionnelle de 2020, les hôpitaux ont pu compter sur un soutien financier supplémentaire de la part du gouvernement fédéral. Selon le premier économiste de Belfius, nous sommes arrivés à un moment charnière, où il devient nécessaire de financer les hôpitaux différemment. Selon De Morgen, il s’agit de l’une des priorités de l’accord de gouvernement fédéral.

 

Afin de continuer à fournir des soins de qualité au nombre grandissant de personnes qui en ont fortement besoin dans les maisons de repos, le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke, a débloqué 20,5 millions d’euros. Grâce à ce montant, les maisons de retraite flamandes pourront engager 340 prestataires de soins supplémentaires. Le ministre Beke plaide également pour un budget santé unifié, ce qui fait craindre aux partenaires sociaux que les personnes qui ont le plus besoin de soins doivent y renoncer.
 

L’accord de gouvernement flamand accorde 270 millions d’euros à la santé mentale, selon cette interview pour VRT NWS. Le gouvernement fédéral a également prévu d’investir 1,2 milliard d’euros par an jusqu’en 2024 : 600 millions pour améliorer les salaires et les conditions de travail, 402 millions pour l’engagement de personnel supplémentaire et 200 millions pour garantir une meilleure accessibilité et un meilleur remboursement et améliorer la collaboration entre les différents niveaux et rendre les soins accessibles à tous.

 

Qu’en est-il de soins à domicile ? Ce secteur a connu une forte expansion, a déclaré Margot Cloet dans le journal Het Belang van Limburg. Toutefois, cette croissance ne devrait pas s’interrompre dans les années à venir, selon l’administratrice déléguée de Zorgnet-Icuro.

FAIRE BAISSER LES PRIX GRÂCE À LA TECHNOLOGIE

Les autorités offrent donc un soutien financier important. Toutefois, la question se pose de savoir si ce sera suffisant. C’est pourquoi les institutions de soins sont contraintes de réaliser des économies. Dans ce cadre, la technologie peut jouer un rôle important. Par exemple, les hôpitaux peuvent réaliser des économies en créant des groupements. Il n’est ainsi plus nécessaire pour chaque hôpital de disposer d’un spécialiste pour tous les domaines.

 

Les systèmes de communication et les centrales d’alarmes sont les éléments les plus classiques dans le cadre d’une centralisation. Cela permet aux institutions de soins d’élaborer un budget commun pour les solutions d’évacuation, de communication et d’alarmes, pour ensuite investir dans une seule plateforme commune, comme LynX® Connect. Cela peut être utile à chaque institution de soins. Pour ce faire, il convient de prendre du recul et d’examiner le fonctionnement de l’organisation. Cela permet de déterminer le budget commun que chacun peut dégager afin d’investir dans la technologie au niveau de l’organisation. S’ils font les bons choix, ils pourront offrir aux patients une qualité de soins équivalente ou meilleure, tout en gardant le même personnel, même si le nombre de patients et l’intensité des soins augmentent. Voici plusieurs exemples qui clarifieront la chose :

LynX_General_Setup.png

PLUS DE TEMPS POUR LES TÂCHES CENTRALES ET POUR LE BIEN-ÊTRE

Il y a peu, nous avons lancé LynX® hello : une solution qui permet aux résidents de maisons de repos de passer des appels vidéo à leur famille ou à leurs amis par le biais de leur télévision sans aucune aide. Les proches peuvent ainsi appeler le résident avec leur smartphone et ce dernier répond à l’aide d’un bracelet. Ensuite, la personne apparaît sur l’écran de la télévision et ils peuvent se voir et se parler. Avec cette technologie, nous avons pour but de rompre l’isolement social des personnes âgées sans créer de nouvelles tâches pour le personnel. L’apprentissage des résidents n’est pas fastidieux. De plus, cette solution augmente à peine le prix journalier, comme vous pouvez le voir ici.


 

DES SOINS EFFICACES LA NUIT POUR PLUS DE PERSONNES

S’ils utilisent les bonnes technologies, les collaborateurs des institutions de soins peuvent réaliser leurs soins de manière plus efficace. Prenons l’exemple d’une maison de repos qui accueille cent résidents. Habituellement, l’équipe de nuit est composée de deux ou trois personnes. Est-il nécessaire d’engager une personne supplémentaire si le nombre de patients augmente ? Pas nécessairement. Si le centre opte pour notre solution, LynX® first, les résidents sont équipés de capteurs portables qui communiquent précisément et discrètement la position du patient à la plateforme de communication et d’alarmes LynX® connect. Si le centre utilise notre plateforme en combinaison avec des capteurs d’autres fabricants, il est possible de transmettre également des informations sur les paramètres vitaux du patient.

Le système LynX® connect prévient les collaborateurs, mais il analyse également les données reçues à l’aide d’une intelligence artificielle, afin de déterminer sile résident se trouve réellement dans une situation grave. Les soignants reçoivent ainsi moins de fausses alarmes et peuvent fournir des soins ou une assistance à un plus grand nombre de résidents sans augmenter la force de travail.

 

UNE ÉVACUATION PLUS EFFICACE EN CAS D’URGENCE

Que se passe-t-il en cas d’alarme incendie dans une institution de soins ? Afin de réagir de manière rapide et efficace, les bonnes personnes doivent recevoir les bonnes informations au bon moment. Dans ce cadre, la technologie intelligente peut être d’une grande aide. Si vous connectez la centrale incendie au système LynX® connect, celui-ci prévient les services de secours, mais également l’institution de soins elle-même. Par exemple, le système d’éclairage LED LynX® lifeline installé dans les chambres et les couloirs permet de guider les personnes vers la bonne sortie de secours en cas d’incendie. Apprenez-en plus sur la manière dont cette technologie permet de mettre en place un système d’évacuation plus efficace.
 

RESTER À LA MAISON PLUS LONGTEMPS EN TOUTE SÉCURITÉ

Et pour les personnes âgées qui ne souhaitent pas quitter leur domicile ? La technologie peut une nouvelle fois apporter un soutien essentiel, tout en conservant les soins de santé abordables. Ainsi, la plateforme LynX® home facilite la communication entre la personne nécessitant des soins, l’auxiliaire de vie et le prestataire de soins par voie numérique.

Dans ce cadre, nous équipons la maison de capteurs. Ceux-ci analysent les schémas de comportement et préviennent immédiatement la famille, les amis et les prestataires de soins concernés.


Il est important d’investir aussi dans la technologie

À l’aide de quelques investissements bien pensés dans la technologie, vous pourrez réduire les dépenses telles que les coûts salariaux, tout en continuant à offrir des soins de qualité. Il est important de ne pas essayer de répondre à chaque demande individuellement, avec une technologie différente. Il est préférable de mettre en place une infrastructure technologique au niveau global de l’organisation qui répond à plusieurs demandes et d’adapter les solutions individuellement pour les résidents. L’objectif principal reste de fournir une meilleure expérience au prestataire de soins, au patient et à son entourage.

 

ASSUREZ L’ACCESSIBILITÉ DE VOS SOINS DE SANTÉ

Si vous souhaitez réduire les dépenses de votre institution de soins afin de maintenir la qualité des soins tout en les rendant abordables et que vous vous demandez quelles possibilités offrent nos solutions, n’hésitez pas à nous contacter. Nous déterminerons ensemble vos besoins et le rôle que peut jouer notre technologie pour vous aider.

Dans plusieurs domaines des soins de santé, les prix sont en pleine augmentation, ou ils le seront dans les...

Partager ce message:

LinkedInGreen.png
LinkedInBlue.png