News – 25-8 – Les appels vidéo dans les centres de soins résidentiels deviennent un jeu d’enfant

Make happy users

Les appels vidéo dans les centres de soins résidentiels deviennent un jeu d’enfant

Même s’ils constituent un excellent moyen de rompre l’isolement social des seniors des plus de 1 000 centres de soins résidentiels en Belgique, les appels vidéo restent sous-exploités. La raison ? De nombreuses personnes âgées ne maîtrisent pas assez le numérique pour utiliser facilement un smartphone ou une tablette et doivent, par conséquent, se faire aider par un soignant (une tâche supplémentaire que peu de soignants peuvent assumer). En collaboration avec notre partenaire Unmatched, nous avons mis au point une solution qui vise à encourager les appels vidéo dans les centres de soins résidentiels sans alourdir la charge de travail des professionnels de santé.

PRODUCT_SHOT.jpg

Tom Messiaen, Managing Partner de 25-8 : « Nous plaçons une caméra sur l’écran de télévision du résident du centre et la connectons à l’aide d’un mini-nœud (un petit appareil que nous avons développé spécialement à cet effet). Nous connectons ensuite cet appareil à l’écran de télévision via un câble HDMI et à Internet via Wi-Fi. La famille et les amis doivent ensuite télécharger une app sur l’App Store ou sur Google Play. À partir de l’app, vous pouvez alors appeler, par exemple, l’un de vos parents au centre de soins. L’appel entrant s’affichera sur l’écran de télévision ou via un signal lumineux sur un bracelet. Si le résident répond à l’appel, l’appelant apparaîtra sur le téléviseur et l’appel vidéo pourra commencer. »

 

Les centres de soins résidentiels n’ont pas à craindre que leurs résidents soient contactés par des étrangers ou qu’ils passent des appels vidéo avec leur famille au milieu de la nuit.

Messiaen : « Les établissements gardent le contrôle à tout moment. Ils déterminent qui peut appeler quel résident et à quel moment. La connexion est établie grâce à un code d’activation que le membre de la famille reçoit. Ils peuvent également déterminer les heures d’autorisation des appels vidéo. Le centre de soins refuse que ses résidents reçoivent des appels pendant la nuit ? Il lui suffit de le configurer via un tableau de bord. »

Le téléphone de soins, une première étape

Cet été, nous avons déjà fait un premier pas vers cette simplification. Nous avons défait les téléphones de soins de tous leurs logiciels pour n’y installer qu’un seul logiciel : WhatsApp. Au total, nous avons transformé quelque 350 téléphones de soins et les avons livrés gratuitement à tous les centres de soins résidentiels avec lesquels nous travaillons.

 

Messiaen : « À l’époque, il s’agissait à nos yeux d’une solution temporaire qui permettait aux résidents de maisons de repos d’entrer en contact visuel avec leur famille et leurs amis pendant le confinement. Nous n’avons reçu que des éloges des centres de soins et des résidents à propos de cette initiative. La connexion avec un écran de télévision et le volume sonore augmenté pendant l’appel vidéo étaient une réelle valeur ajoutée pour les résidents. »

VIDEOBELLEN_BEELD3.jpg

L’appel vidéo, un droit fondamental

Cet été, la situation nous a incités, nos collègues d’Unmatched et nous, à poursuivre le développement structurel et durable du produit. Le nouveau produit LynX® hello sera testé dans un premier centre de soins résidentiels en septembre. D’autres établissements intéressés suivront en octobre.

 

« Nous ne savons pas quel sera l’impact du coronavirus sur les centres de soins résidentiels à long terme. Nous sommes toutefois certains qu’à court terme, l’appel vidéo deviendra un droit fondamental pour chaque résident de centre de soins. Il devrait déjà l’être depuis longtemps, mais les développeurs d’apps vidéo n’ont jamais pris en compte les besoins de simplicité et de convivialité des personnes âgées. Avec LynX® hello, nous répondons au fait que la plupart des 70 000 résidents des centres de soins n’ont pas suffisamment de compétences numériques pour utiliser WhatsApp, par exemple. Les appels vidéo deviennent enfin un droit fondamental pour les personnes âgées sans que les professionnels des soins aient à les aider », conclut Tom Messiaen.

 

Vous souhaitez vous aussi miser davantage sur les appels vidéo ?

Plus d’informations à propos de LynX® hello sur www.lynxhello.eu.

 

Vous avez des questions ?

Contactez votre Account Manager, envoyez un e-mail à info@25-8.eu ou appelez le +32 (0)50 28 98 10

Même s’ils constituent un excellent moyen de rompre l’isolement social des seniors des plus de 1 000 centres de soins résidentiels en Belgique...

Partager ce message:

LinkedInGreen.png
LinkedInBlue.png

Les appels vidéo dans les centres de soins résidentiels deviennent un jeu d’enfant

Même s’ils constituent un excellent moyen de rompre l’isolement social des seniors des plus de 1 000 centres de soins résidentiels en Belgique, les appels vidéo restent sous-exploités. La raison ? De nombreuses personnes âgées ne maîtrisent pas assez le numérique pour utiliser facilement un smartphone ou une tablette et doivent, par conséquent, se faire aider par un soignant (une tâche supplémentaire que peu de soignants peuvent assumer). En collaboration avec notre partenaire Unmatched, nous avons mis au point une solution qui vise à encourager les appels vidéo dans les centres de soins résidentiels sans alourdir la charge de travail des professionnels de santé.

Tom Messiaen, Managing Partner de 25-8 : « Nous plaçons une caméra sur l’écran de télévision du résident du centre et la connectons à l’aide d’un mini-nœud (un petit appareil que nous avons développé spécialement à cet effet). Nous connectons ensuite cet appareil à l’écran de télévision via un câble HDMI et à Internet via Wi-Fi. La famille et les amis doivent ensuite télécharger une app sur l’App Store ou sur Google Play. À partir de l’app, vous pouvez alors appeler, par exemple, l’un de vos parents au centre de soins. L’appel entrant s’affichera sur l’écran de télévision ou via un signal lumineux sur un bracelet. Si le résident répond à l’appel, l’appelant apparaîtra sur le téléviseur et l’appel vidéo pourra commencer. »

 

Les centres de soins résidentiels n’ont pas à craindre que leurs résidents soient contactés par des étrangers ou qu’ils passent des appels vidéo avec leur famille au milieu de la nuit.

PRODUCT_SHOT.jpg

Messiaen : « Les établissements gardent le contrôle à tout moment. Ils déterminent qui peut appeler quel résident et à quel moment. La connexion est établie grâce à un code d’activation que le membre de la famille reçoit. Ils peuvent également déterminer les heures d’autorisation des appels vidéo. Le centre de soins refuse que ses résidents reçoivent des appels pendant la nuit ? Il lui suffit de le configurer via un tableau de bord. »

Le téléphone de soins, une première étape

Cet été, nous avons déjà fait un premier pas vers cette simplification. Nous avons défait les téléphones de soins de tous leurs logiciels pour n’y installer qu’un seul logiciel : WhatsApp. Au total, nous avons transformé quelque 350 téléphones de soins et les avons livrés gratuitement à tous les centres de soins résidentiels avec lesquels nous travaillons.

 

Messiaen : « À l’époque, il s’agissait à nos yeux d’une solution temporaire qui permettait aux résidents de maisons de repos d’entrer en contact visuel avec leur famille et leurs amis pendant le confinement. Nous n’avons reçu que des éloges des centres de soins et des résidents à propos de cette initiative. La connexion avec un écran de télévision et le volume sonore augmenté pendant l’appel vidéo étaient une réelle valeur ajoutée pour les résidents. »

VIDEOBELLEN_BEELD3.jpg

L’appel vidéo, un droit fondamental

Cet été, la situation nous a incités, nos collègues d’Unmatched et nous, à poursuivre le développement structurel et durable du produit. Le nouveau produit LynX® hello sera testé dans un premier centre de soins résidentiels en septembre. D’autres établissements intéressés suivront en octobre.

 

« Nous ne savons pas quel sera l’impact du coronavirus sur les centres de soins résidentiels à long terme. Nous sommes toutefois certains qu’à court terme, l’appel vidéo deviendra un droit fondamental pour chaque résident de centre de soins. Il devrait déjà l’être depuis longtemps, mais les développeurs d’apps vidéo n’ont jamais pris en compte les besoins de simplicité et de convivialité des personnes âgées. Avec LynX® hello, nous répondons au fait que la plupart des 70 000 résidents des centres de soins n’ont pas suffisamment de compétences numériques pour utiliser WhatsApp, par exemple. Les appels vidéo deviennent enfin un droit fondamental pour les personnes âgées sans que les professionnels des soins aient à les aider », conclut Tom Messiaen.

 

Vous souhaitez vous aussi miser davantage sur les appels vidéo ?

Plus d’informations à propos de LynX® hello sur www.lynxhello.eu.

 

Vous avez des questions ?

Contactez votre Account Manager, envoyez un e-mail à info@25-8.eu ou appelez le +32 (0)50 28 98 10

Même s’ils constituent un excellent moyen de rompre l’isolement social des seniors des plus de 1 000 centres de soins résidentiels en Belgique...

Partager ce message:

LinkedInGreen.png
LinkedInBlue.png